<< Retour aux actualités

Le Point sur Echiquier Global Allocation

Le mariage de l’allocation d’actifs et du stock-picking

Echiquier Global Allocation est un fonds d’allocation d’actifs flexible et diversifié. Depuis sa création le 25 septembre 2015, le gérant, Emmanuel Kragen, a investi les capitaux qui lui ont été confiés (quelques millions d’euros au démarrage, plus de 20 aujourd’hui) en cherchant à créer de l’asymétrie dans la performance, c’est-à-dire en s’indexant sur la progression des marchés dans les phases de hausse, tout en réduisant les pertes dans les phases de baisse.

Des principes simples : diversification, flexibilité et liquidité

Pour ce faire, il peut investir sur l’ensemble des classes d’actifs (actions, obligations d’entreprises, obligations souveraines, devises, monétaire…) comme des zones géographiques : l’Europe bien sûr mais aussi les Etats-Unis, le Japon ou les pays émergents. Un univers d’actifs très large qui lui permet de mettre en œuvre une gestion plus riche et in fine plus robuste en tirant parti de la dispersion et de la rotation des performances des classes d’actifs. Ces dernières sont considérables – l’écart de performance annuel moyen entre les meilleures classes d’actifs et les moins bonnes se situe autour de 30%, ce qui laisse beaucoup de place pour créer de l’alpha de sélection – et même en 2002 ou en 2008, certaines classes d’actifs ont affiché des performances positives. Ce principe de diversification maximale est donc particulièrement intéressant dans les environnements chahutés tels que celui que nous connaissons depuis plusieurs mois.

Autre particularité, le fonds est véritablement flexible : le gérant a toute latitude dans le choix des pondérations des classes d’actifs. Le poids des actions peut varier entre 0 et 80%, celui des obligations (souveraines et crédit) également, et celui du monétaire entre 0 et 50%. Echiquier Global Allocation est donc un fonds de conviction, fidèle à l’ADN de La Financière de l’Echiquier. Cette flexibilité n’a rien de théorique : entre décembre et mi-février, l’exposition actions du fonds est passée de 55% à moins de 10%, ce qui a sensiblement réduit la perte maximale du fonds durant cette période.

Les actifs du fonds sont simples, liquides et transparents – il n’y a ni levier, ni structurés, ni boîtes noires. La liquidité est une condition nécessaire à la réactivité et à la mobilité du fonds, qui a vocation à être investi en titres vifs ou en fonds « maison » : c’est notamment le cas pour les actions, les obligations ou les convertibles européennes. Le gérant utilise l’ADN de La Financière de l’Echiquier, à savoir ses convictions fondamentales et sa capacité à engendrer de façon récurrente de l’alpha sur les actifs européens. Sur les autres classes d’actifs non suivies par La Financière de l’Echiquier (les actions émergentes, le crédit corporate non européen…), le fonds est investi via des ETF. Enfin, le gérant utilise aussi des contrats futures pour gérer tactiquement l’exposition du fonds aux actions et aux devises.

La double approche du processus d’investissement

Le processus d’investissement repose sur une double approche, à la fois stratégique et tactique. L’approche stratégique détermine les positions longues du fonds. Elle se base sur une analyse top down de l’économie et des marchés. La dynamique de la liquidité mondiale, le positionnement des économies dans le cycle mondial, l’évolution des résultats des entreprises, les risques potentiels (politiques, financiers, économiques), la valorisation des classes d’actifs ainsi que les dynamiques de flux sont pris en compte. Cette analyse permet au gérant de dégager des convictions et d’identifier les classes d’actifs à privilégier ou à écarter en fonction de leur rendement attendu. Le poids de ces classes d’actifs dans le fonds est ensuite optimisé en tenant compte de leur volatilité et de leur corrélation.

L’approche tactique est tout aussi importante. Elle permet de désensibiliser le portefeuille dans les phases de stress et, inversement, de reprendre de l’exposition quand tout va mieux. Le gérant a recours à certains indicateurs pour définir le timing d’entrée ou de sortie des actifs et gérer l’exposition.

Le rallye de ces dernières semaines, qui s’est avéré particulièrement technique, semble toucher à sa fin. De ce fait, le fonds est positionné de façon relativement neutre puisque l’exposition aux actions est légèrement supérieure à 40% sur un maximum possible de 80%. Le gérant conserve une poche de monétaire proche de 25%. Le crédit, y compris les convertibles, représente 20% du fonds et les obligations souveraines autour de 15%.

S’il ne fallait retenir que quelques mots…

Echiquier Global Allocation est une solution d’allocation d’actifs clé en main, réactive, flexible et non benchmarkée. Il offre ainsi une vraie délégation de gestion. Sa gestion « tout terrain » devrait permettre de valoriser régulièrement votre patrimoine tout en limitant la probabilité de perte en capital.

Le fonds s’inscrit pleinement dans la stratégie de diversification de La Financière de l’Echiquier. Il renforce sa vision macro globale, enrichit son processus de gestion et sa gamme de fonds d’un fonds « équilibré dynamique » intermédiaire, en termes de couple rendement / risque, entre Echiquier ARTY et Echiquier Global. Il conviendra donc tout particulièrement aux personnes désireuses de (re)prendre une exposition aux actions tout en limitant le risque de perte.