<< Retour aux actualités

Le point sur Echiquier QME

Fonds UCITS de performance absolue, Echiquier QME utilise des modèles quantitatifs dans le cadre de sa gestion. Le fonds, qui fêtera ses trois ans en novembre prochain, investit à la hausse et à la baisse sur les indices actions, les obligations d’Etat, les taux courts et les devises. Les positions sont prises via des produits simples : des contrats à terme, cotés en Bourse, qui permettent d’obtenir un portefeuille diversifié, liquide, cherchant ainsi à limiter au maximum le risque de contrepartie.

Stratégies

Echiquier QME utilise deux blocs de stratégies complémentaires. Le premier est constitué de stratégies momentum qui visent à capturer les tendances de moyen/long terme sur toutes les classes d’actifs. Ces tendances, qui se déclenchent régulièrement pour diverses raisons (fondamentales, comportementales…), fournissent la majeure partie de la performance de long terme du fonds. Mais il y a des périodes au cours desquelles les modèles de momentum éprouvent des difficultés (retournement ou absence de tendances). C’est pour limiter l’impact négatif de ces périodes que le fonds dispose d’un second bloc de stratégies – dites « satellites » – qui permettent d’exploiter d’autres sources potentielles de rendement, comme des phénomènes de retour à la moyenne par exemple.

Après deux années de performances positives, l’environnement s’est avéré difficile pour les stratégies directionnelles d’Echiquier QME au cours du premier semestre 2018.  Le portefeuille a subi de vifs retournements de tendances sur l’ensemble des classes d’actifs. Le premier secteur touché a été celui des indices actions (-2,4% sur l’année) suite aux chocs baissiers de février puis de  mai-juin. Par ailleurs, en avril, le renforcement brutal du dollar américain contre les autres monnaies, développées et émergentes, a négativement impacté les positions qui étaient baissières sur le billet vert, générant une contribution négative pour les devises (-1,1%). Enfin, les positions de taux (-0,5%) ont été pénalisées par le renforcement des obligations allemandes sur lesquelles le portefeuille était baissier jusqu’en mai. Dans ce contexte particulièrement défavorable, le fonds a limité ses pertes grâces aux stratégies satellites qui ont permis de diversifier le portefeuille et de maintenir une exposition raisonnable sur ces grandes tendances.

Positionnement

Suite aux retournements de tendances,  les positions sur indices actions sont passées de significativement haussières en début d’année à marginalement baissières à l’heure actuelle. Néanmoins, il existe une forte dispersion entre les différentes zones géographiques. Ainsi, le fonds est haussier sur les indices américains, tandis qu’il est baissier sur les marchés émergents et que l’on peut noter de forts écarts sur les indices européens : haussier sur la France, les Pays-Bas et le Royaume-Uni, baissier sur l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne.

Sur les devises, le portefeuille est à présent nettement haussier sur le dollar qui continue de se renforcer depuis plusieurs mois contre les autres monnaies, tant développées qu’émergentes, à l’exception du peso mexicain dont la tendance haussière se maintient.

Enfin, les positions les plus significatives du fonds sont sur les produits de taux, principalement les obligations souveraines, avec des positions haussières sur les obligations core européennes (Allemagne, France, Royaume-Uni) ainsi que les produits de taux japonais et coréens. En revanche, les positions sont baissières sur les obligations italiennes et américaines. On note néanmoins que ces dernières sont en phase de réduction.

Echiquier QME est actuellement positionné de manière défensive et adapté à un environnement moins propice aux actifs à risque. Dans le cadre d’un retour de la volatilPaité sur les marchés, Echiquier QME sera à même de remplir son rôle diversifiant.