Indicateurs économiques : stars montantes et stars déchues

 

 

Les indicateurs économiques sont au cœur de l’actualité financière et font l’objet d’une attention particulière des investisseurs afin d’identifier les futures tendances des marchés boursiers.

Si pendant longtemps le PIB ou la balance commerciale américaines étaient LES indicateurs suivis de près, il semblerait qu’ils aient quitté le devant de la scène au profit d’autres indicateurs. Pourquoi ? Et quels sont ces indicateurs placés aujourd’hui au cœur de l’actualité économique ? Parlons-en !

 

L’indice PMI* (ou indice des directeurs d’achats)

Le PMI est un indicateur qui permet de connaitre l’état économique d’un secteur en donnant une image immédiate de la confiance des acteurs sur le niveau d’activité.

Comment ?

Une enquête mensuelle est réalisée auprès des directeurs d’achat et prend en compte les prises de commande, la production, les livraisons… Ces sondages sont réalisés par différents instituts dans les principales zones économiques du monde (Etats-Unis, zone euro, Chine…). Un indice PMI supérieur à 50 montre une expansion de l’activité. Un indicateur sous la barre des 50 indique une contraction de l’activité.

Cet indice est donc très suivi par les intervenants sur les marchés financiers.

 

Le CPI* (ou indice des prix à la consommation) et le Baltic dry index

La CPI est la mesure de référence de l’inflation, c’est l’indice le plus utilisé pour identifier l’inflation dans un pays. Il s’appuie sur un panier de biens et services que l’on peut qualifier de panier moyen des ménages.

Chaque mois, le prix du panier est comparé au mois précédent pour avoir son évolution en pourcentage. Chaque pays possède son propre CPI et certains produits sont parfois retirés du panier car ils sont très volatils (prix de l’essence, tabac…). C’est un indicateur économique important et très regardé par les analystes car l’inflation est un levier majeur de l’action des banques centrales, dont l’influence sur les marchés financiers est très importante.

 

Par ailleurs, certains indicateurs permettent d’obtenir une vue anticipée de l’inflation. C’est le cas par exemple du Baltic dry Index qui indique le prix à payer pour transporter une cargaison par fret maritime. C’est un bon baromètre pour anticiper d’éventuels poussées inflationnistes.

 

Les stars déchues : la balance commerciale américaine et le produit intérieur brut (PIB)

Certains indicateurs économiques sont aujourd’hui peu regardés alors qu’ils étaient extrêmement suivis. L’exemple de la balance commerciale américaine est le plus emblématique. Tombé dans un quasi-anonymat, ce chiffre a été pourtant l’un des déclencheurs de la crise financière de 1987. Aujourd’hui c’est le plus bel indicateur déchu, peu d’investisseur s’en préoccupe.

De même pour le PIB (Produit Intérieur Brut) mesurant la croissance d’une économie. Aujourd’hui, cette information est déjà « digérée » par le marché. Les autres indicateurs ayant permis d’anticiper ce chiffre. On est rarement surpris quand il est publié.

 

N’oublions pas que chaque période de l’économie a ses questions et chaque question a ses indicateurs économiques ! Ainsi certains indicateurs sont-ils, par moment, très surveillés (comme les indicateurs d’inflation actuellement) et permettent d’anticiper les tendances, alors qu’à d’autres périodes ils perdent de leur capacité prédictive et de leur intérêt.

 

N’hésitez pas à questionner Avy Amiel au 01 47 23 99 48

Le traitement fiscal dépend de la situation individuelle de chacun ; il est susceptible d’être modifié.

 

*PMI : de l’anglais Purchasing Managers Index
*CPI : de l’anglais Consumer Price Index